la poésie  |   les nouvelles  |  ce qui vient  |   textes amis  |   liens amis  |   l'adresse  |   english section

Catalogue général de la compagnie


recherche par titres

Auteurs

La revue des animaux
Laurent Albarracin
Robin Aubert
Sébastien B Gagnon
Anne-Marie Beeckman
Simon Bossé
Shane Brangan
Maïcke Castegnier
Geneviève Castrée
Maxime Catellier
Benoît Chaput
Myriam Cliche
Byron Coley
Shawn Cotton
Bérengère Cournut
Patrice Desbiens
Urbain Desbois
Richard Deschênes
Geneviève Desrosiers
Julie Doucet
José Dubeau
Geneviève Elverum
Nicole Espagnol
Aura Fallu
M. Ferreyrol
Hélène Frédérick
Michel Garneau
Joël Gayraud
Myriam Gendron
Fabrizio Gilardino
Michel Hellman
Thierry Horguelin
Michael Hurley
Katerina Iliopoùlou
Mivil Deschênes Jean-Sébastien Larouche
Jeff Ladouceur
Normand Lalonde
Isabelle Lamarre
Gérard Legrand
Emmanuel Lochac
Karina Mancini
Anne Marbrun
François Martel
Nadia Moss
Obom
Marc Pantanella
Guillaume Pelletier
Gigi Perron
Pierre Peuchmaurd
Edgar Poe
Franz-Emmanuel Schürch
Eric Simon
Natalie Thibault
Mike Watt





C'est la guerre : Early Writings 1978-1983
Byron Coley

C'est la guerre : Early Writings  1978-1983 de Byron Coley La naissance du punk américain en première ligne.

En critique rock américaine, parmi les "Bad Boys", il y a les fondateurs, Lester Bangs, Richard Meltzer, Nick Toshes et puis il y a leur héritier direct : Byron Coley.

« C’est la guerre» est le portrait, à travers des lettres et des articles, d’une époque de grands changements dans la musique rock, celle de l'émergence de musiques sauvages, punk ou noise, qui allaient prendre le relais du free jazz ou de grands innovateurs comme Captain Beefheart. Dans ce livre on parle, entre autres, de David Bowie, Robert Fripp, Devo, Hüsker Dü, Suicide, Lydia Lunch, Jim Morrison, les Meat Puppets, Fred Frith et des Minutemen.

Préface de Mike Watt. Couverture sérigraphiée de Simon Bossé. 142 pages.
Bilingue, traduction de Marie Frankland (Prix John-Glassco 2007).
Format 16.5 x 16.5 cm.

«  Je posais mes questions sur les artistes ou les groupes à Byron Coley parce qu'il semble qu'il n’y a rien ni personne dans le monde de la musique que Byron Coley ne connaisse à fond.  »
Henry Rollins, LA Weekly, Février 2011




De retour bientôt!


Prix* : Épuisé
*Frais d'expédition inclus

Payer par chèque
OU